Entretenir son moteur : Tout savoir sur le carburateur

Avec le renforcement des normes anti-pollution sur les moteurs thermiques, plusieurs pays dans le monde, notamment les pays développés, n’importent plus les moteurs à carburateur. Cependant, c’est toujours une technologie d’actualité à Madagascar. Nous allons voir donc ce que c’est réellement un carburateur et comment l’entretenir et éventuellement le réparer en cas de panne.

Le « Carbu » est mort ! Si on se réfère au monde des deux-roues à l’étranger, le carburateur n’existe plus que sur les motos dites de collection et sur quelques motos réservées à la piste pour ceux qui veulent revivre leurs belles années de jeunesses à bord de leur 2T d’époque. Toutefois, les concessionnaires dans la Grande île importent des catégories de moto neuve équipée de carburateur, les utilitaires et les mini-trail de moins de 250cc.

Le carburateur en gros, c’est le cœur du moteur. C’est la pièce qui établit le mélange d’air et de carburant afin de créer l’explosion dans le cylindre du moteur. Il peut y en avoir plusieurs sur un moteur, dépendant du nombre de cylindre. Le carbu équipe les petites motos, mais est également présent sur les moyennes et grosses cylindrées qui circulent tous les jours à Madagascar, selon leurs années de production.

Le contexte Malgache dans lequel les motos roulent quotidiennement fait que les carburateurs ont besoin de plus d’entretien. La poussière et l’humidité peuvent très vite endommager les éléments dans le carbu et ainsi altérer son fonctionnement. Un carburateur encrassé, endommagé ou mal synchronisé peut provoquer une perte de couple et de puissance, des instabilités du moteur, des arrêts brusques des cales imprévues et des pétarades.

L’entretien :

Le nettoyage du carbu est sans doute le minimum de connaissance technique que doit avoir un motard s’il évolue à Madagascar. En effet, c’est primordial pour maintenir le rendement du moteur ainsi que sa longévité. Afin de ne pas démonter trop souvent le carbu, on peut déjà utiliser un additif à verser dans le réservoir à carburant qui permet de nettoyer tout le circuit du carburant y compris donc le carbu. Si le nettoyage manuel est nécessaire, il faut dégager le corps du carbure, plus connu techniquement sous le nom de la « rampe de carburateur » du moteur. Ensuite, nettoyer l’extérieur du carbu à l’aide d’un produit spécial nettoyant ou de l’essence afin d’éviter que la crasse ne pénètre dans les circuits du carbu qu’on va par la suite démonter. Puis, dévisser les gicleurs et nettoyer à l’aide de sparay et ou d’essence en évitant d’y insérer un câble dans le but de les déboucher. Il vaut mieux souffler et bien rincer avec le spray. Démonter et nettoyer délicatement et surtout avec organisation tous les éléments du carbu (le flotteur et le pointeau). Remonter et souffler une dernière fois pour s’assurer qu’aucune impureté ne s’est installée.

Malgré l’arrivée de l’injection, le carbu reste la technologie la plus répandu sur deux roues à Madagascar pour la catégorie des utilitaires et des mini-trail. Son entretien est facile comparé à l’injection, mais demande plus de régularité. Le carbu est toujours présent, même sur des motos de moyennes et grosses cylindrées vendues en occasion. L’entretien régulier du carbu n’est pas seulement avantageux  pour la moto, mais également pour l’environnement car cela réduit son émission de CO2.

T. Berado

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur YouTube