Irrégularité des deux roues : favorisation de l’insécurité.

Le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Monsieur Naina Andriantsitohaina, a été victime d’un attentat le dimanche 13 novembre 2022. Les assaillants ont tiré à deux reprises sur son véhicule. Heureusement, plus de peur que de mal, le véhicule étant blindé. Les malfaiteurs étaient à bord d’un scooter noir et ont immédiatement pris la fuite.

Sans entré dans les détails politiques de cette affaire, on va attirer l’attention sur le scooter. D’après les premiers rapports, il s’agirait un scooter de moins de 100cc 2T. Le type d’engin le plus répandu à Madagascar, et surtout dans la capitale.

Impacts de balle sur le véhicule du Maire

Ces engins peuvent rouler sans carte grise, donc sans plaque d’immatriculation. Ce qui les rends quasiment intraçable. De plus, il est très facile de les peindre et de les repeindre. Ils peuvent également être conduits sans permis. Encore une fois, c’est un moyen de passer inaperçue en toute discrétion. Leur surnombre à Antananarivo laisse la population indifférente à leur passage. Personne ne les remarque.

Un scooter de moins de 100c est l’engin idéal pour se faufiler en toute discrétion. En plus, c’est l’engin le plus volé à Antananarivo d’après la police. .

Le type d’engins ayant servis aux malfaiteurs (photo d’illustration)

Cette facilité est due à l’irrégularité. La loi consistant à obliger tous les conducteurs de deux roues motorisés à avoir un permis devrait être appliquée au plus vite. Aussi, tous les engins à deux roues motorisés doivent avoir une carte grise et une plaque d’immatriculation, peu importe la cylindrée. C’est le seul moyen de facilité leur identification.

T. Berado

Laisser un commentaire