Le périple de Zarco jusqu’au MotorLand

Le Français a parcouru quasiment 1000 km au guidon d’une Ducati SS Darmah de 1981 pour rejoindre le circuit d’Alcañiz.

Quand il s’agit de rejoindre les différents circuits du calendrier MotoGP, les pilotes optent pour l’avion et la voiture pour la majorité d’entre eux, si ce n’est la totalité. Mais cette semaine, Johann Zarco a fait figure d’exception.

Le Cannois a en effet parcouru pas moins de 950 km à moto pour rejoindre le MotorLand Aragon. Et comme si ça ne suffisait pas, il n’a pas fait ce périple au guidon de sa récente Ducati Multistrada, mais sur une Ducati 900 SS Darmah. « Ces 950 km se sont bien passés sur cette ancienne Ducati, a-t-il déclaré cet après-midi. Nous avons d’abord fait 200 km pour rejoindre l’hôtel et un autre groupe. »

L’hôtel a mis à disposition un garage où dormaient notamment deux vieilles Citroën 2CV. « Nous roulions tous sur d’anciennes motos, mais un d’entre nous a rencontré un problème, celui qui avait choisi une BMW. Ils ont travaillé sur la moto jusqu’à 1h du matin, mais je me suis couché un peu plus tôt. Le jour suivant, cette moto a connu un problème après 200 km. Comme nous étions en France, j’ai pu arranger les choses pour qu’on puisse renvoyer la moto à son domicile. »

La deuxième journée a en effet été plus difficile pour le groupe de motards qui a parcouru 500 km en 7h30. « C’était un peu long, mais c’est ça l’aventure, a souri Zarco. Le dernier jour, nous avons fait les 200 km en Espagne. Nous connaissions bien la route : ça ressemble au désert et c’est très joli, mais c’était un peu trop long, car il y a beaucoup de très longues lignes droites. Les virages sont sympas, mais vous devez rouler vite pour vous amuser, et le groupe n’allait pas suffisamment vite pour ça. »

Ce périple n’a pas été décidé sur un coup de tête, bien au contraire. Celui-ci est prévu depuis plusieurs mois. Initialement, l’idée était de partir d’Italie, de traverser les Alpes puis de faire un crochet par l’Andorre pour prendre Jack Miller en chemin et faire cap sur Alcañiz. « Quand j’en ai pris connaissance (de ce voyage, ndlr), j’ai émis l’idée de venir, car ce n’est pas très loin de chez moi. Le plan était de rouler en Multistrada, mais ils ont commencé à dire qu’il ne fallait pas rouler sur une moto plus récente que l’année 2000. J’ai retenu cette blague et j’ai envoyé une photo de la Ducati, et ils m’ont dit :  “si tu es un homme, viens avec”. Et comme je suis un peu stupide, j’ai dit “j’arrive”. »

Mais d’où vient cette superbe Ducati Darmah ? De la collection d’Adrian Parassol, journaliste, mais aussi pilote en championnat du monde d’endurance. « Johann et moi nous connaissons, car on a commencé la moto ensemble, détaille Adrian Parassol. Avec le métier de journaliste, j’ai eu l’occasion de le recroiser et de renouer contact. Depuis un moment, nous devions nous faire une balade sur route avec de veilles Ducati. J’ai la chance d’avoir un père qui était concessionnaire Ducati et qui collectionne les motos. Nous avions pas mal de modèles qui parlaient à Johann. Malheureusement, avec nos plannings respectifs, c’était compliqué d’organiser ça. »

Et Adrian de continuer : « Il m’a envoyé un texto la semaine dernière en me demandant si j’avais toujours la Darmah et dans quel état elle était, parce qu’il prévoyait d’aller au GP d’Aragon en moto. Il voulait y aller avec sa Multistrada, mais il ne pouvait rouler sur une moto plus récente que les années 2000. Il a donc pensé à cette moto, et quand il l’a montrée à ses mécaniciens, ils étaient chauds ! Je l’ai remise en route, j’ai fait une petite révision. »

Un transporteur a ensuite déposé la Darmah au domicile de Zarco. « Partant de là, j’étais persuadé que l’histoire allait s’arrêter là, qu’il allait faire 20 km et qu’il allait laisser tomber… et en fait, pas du tout ! Il m’a envoyé des photos sur la route et j’ai pu suivre ça. C’était vraiment mortel ! Qu’un pilote MotoGP fasse ça, j’aurais déjà trouvé ça très cool, mais qu’il le fasse avec ma moto, c’était encore mieux. » Avec le doublé Aragon/Misano, Zarco n’a pas prévu de faire le retour avec la Darmah. « Si j’étais avec la Multistrada, je rentrerais directement chez moi dimanche soir, car c’est une moto facile » a commenté le Français.

Source: https://www.autohebdo.fr/actualites/actu-auto/le-periple-de-zarco-jusquau-motorland.html?fbclid=IwAR3nIF2EJdILLW4Z3zge9WxE0tPOeRO6RFbt7zFsNhi3akYroSlKmBgZCbg

18 réflexions sur “Le périple de Zarco jusqu’au MotorLand”

  1. Бой Энтони Джошуа vs. Александр Усик. Читай все самые последние новости боя: прогнозы, пресс конференции, фото и видео. Смотреть онлайн прямую трансляцию боя Энтони Джошуа – Александр Усик 25.09.2021 Бокс Видео бокса Шанси Джошуа на перемогу вищі з однієї причини. Яким би прекрасним боксером не був би Усик, в супертяжах він поки не показав нічого такого, за рахунок чого можна перемогти Джошуа.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur YouTube