LUCKY EXPLORER : Une marque à part entière

Partager

Lors de la présentation des deux modèles de LUCKY EXPLORER par MV Agusta lors du salon de l’EICMA 2021, on s’attendait tous à ce que ces deux motos allaient arboré la marque MV Agusta.

Cependant, Lucky Explorer devient une marque à part entière. Elle fait partie du groupe comprenant MV Agusta et Cagiva, mais sera une ligné à part entière de moto comme la Scrambler pour Ducati ou encore Mini pour BMW (automobile) .

Jusqu’ici donc, la marque comporte les deux modèles présentés lors de l’EICMA. La 9.5 et la 5.5. La petite 5.0 aura le bicylindre de 554 cm3 d’origine chinoise, développée par Qianjiang Motor Co, partenaire chinois de MV et dérivé de celui équipant les Benelli TRK 502. La 9.5 sera quant à elle bien plus grande et titillera les F850 GS de BMW.

Cette dernière sera proposé en deux version, en version standard et avec le système d’embrayage automatique Rekluse SCS.

D’après MV Agusta : « la 9.5 est bâtit sur un cadre double berceau en acier, sa partie-cycle étant sciemment orienté vers le off-road. Les suspensions électroniques Sachs offrent de très grands débattements: 220 mm à l’avant et 210 mm à l’arrière. Les roues sont bien entendues en 21 pouces à l’avant et 18 pouces à l’arrière. Tandis que la hauteur de selle qui culmine à 870 (ou 850 mm, réglage disponible) rappelle que l’on a bien à faire à une moto taillée pour le rallye-raid. Son poids assez élevé de 220 kg à sec ne joue en revanche pas en sa faveur pour une pratique hard du tout-terrain. D’autant que son réservoir d’essence d’une capacité de 20 litres rajoutera quelques kilos une fois le plein fait. Une contenance qui devrait toutefois offrir une autonomie satisfaisante ».

On reviendra dans un article plus détaillés pour parler de l’histoire de Lucky Explorer.

Recueillis par T. Berado

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur YouTube