Permis de conduire pour tous les deux roues? Une question sérieuse.

Au début de l’année 2022, l’Etat Malgache avait lancé l’idée d’exiger un permis de conduire pour tous les conducteurs de deux-roues motorisés, peu importé la cylindrée. Une idée géniale, très vite tombée dans les oublis.

Actuellement, la loi Malgache exige le permis de conduire uniquement pour les cylindrés de plus de 125cc. Or, notons que selon les chiffres de la Direction Générale de la Sécurité Routière, plus de 95% des accidents mortels impliquent un deux-roues motorisé de moins de 50cc. Engin qui s’est démocratisé à Madagascar depuis plusieurs années.

Un scooter est facile à conduire. Nul besoin de technique particulière ou de formation pour en conduire un. Il suffit d’accélérer. Une facilité qui le rend accessible à tous. De plus, nul besoin de permis de conduire pour circuler librement avec un scooter de moins de 125cc à Madagascar. Raison pour laquelle le 50cc pullule en ville. Certains conduisent même des scooters de plus de 125cc avec des papiers de moins de 100cc pour éviter l’obligation de permis de conduire et de carte grise. Chose très facile à faire à Madagascar, malheureusement.

Pourtant, une moto et tous autres engins à deux-roues motorisés ne se conduisent pas avec les bras, mais avec la tête. Il faut des réflexes et un savoir-faire une connaissance du Code de la route et beaucoup de civisme. Il faut, surtout, avoir suivi une formation appelée le permis de conduire. Tout le monde ne devrait pas avoir le privilège de conduire un deux-roues motorisé.

L’obligation de permis de conduire pour tous les deux-roues motorisés, même les moins de 50cc, n’est peut-être pas la solution contre les accidents, mais c’est un début indispensable. Au travers de cette obligation nous réduirons le nombre de scooter et autres engins circulant en ville et en périphérie, mais surtout filtrer les personnes aptes et les non aptes à la conduite. L’État doit songer impérativement à proposer cette loi et à la voter au plus vite. C’est une vraie question de vie ou de mort.

T. Berado

Laisser un commentaire